#JusticeGlobale Hebdo – Protection des droits de l’homme en danger

Le fameux artiste de rue Indi Go peint une fresque sur le mur de la galerie KZNSA à Durban avant le dernier Sommet BRIC. Cette fresque fait partie de la campagne exhortant les dirigeants de la zone BRIC d'intervenir pour mettre fin au conflit en Syrie. ©FIDH

Le fameux artiste de rue Indi Go peint une fresque sur le mur de la galerie KZNSA à Durban avant le dernier Sommet BRIC. Cette fresque fait partie de la campagne exhortant les dirigeants de la zone BRIC d’intervenir pour mettre fin au conflit en Syrie. ©FIDH

Les nouvelles de Justice Globale cette semaine : Les gouvernements sapent la Cour pénale internationale, l’audience de confirmation des charges dans l’affaire Ahmad Al Faqi Al Mahdi pour crimes de guerre culturelle présumés s’ouvre à la CPI le 1er mars, l’ONU met en garde contre des crimes de guerre en Syrie et bien plus encore.

Les gouvernements sapent la Cour pénale internationale, les organismes de défense des droits de l’homme et les mécanismes régionaux des Nations Unies dans le but de se soustraire à la surveillance de leurs dossiers nationaux, a averti Amnesty International cette semaine dans son rapport annuel sur les droits de l’homme.

« Vos droits sont en danger : ils sont traités avec mépris par de nombreux gouvernements dans le monde », a déclaré Salil Shetty, Secrétaire général d’AI . « Des millions de personnes souffrent énormément aux mains des États et des groupes armés, tandis que les gouvernements dépeignent sans vergogne la protection des droits de l’homme comme une menace pour la sécurité, l’ordre public ou les ‘valeurs’ nationales. »

Le rapport a également mis en évidence l’impunité comme une cause et un facteur clé des conflits et de l’instabilité en Afrique, expliquant qu’il y avait peu ou pas de responsabilité pour les crimes de droit international commis par les forces de sécurité et les groupes armés dans des pays aussi disparates que le Cameroun, la République centrafricaine, la République démocratique du Congo, le Nigeria, la Somalie, le Soudan du Sud et le Soudan. Pourtant, l’ouverture l’année dernière du procès de l’ancien président tchadien Hissène Habré au Sénégal représente un tournant pour la justice internationale, a déclaré Amnesty International.

Enquêtes de la Cour pénale internationale
République démocratique du Congo : Les juges de la CPI ont rejeté les éléments de preuve de l’ancien envoyé de l’ONU sur les enfants soldats présentés au procès du chef de milice congolais Bosco Ntaganda.

Ouganda : Les experts de la société civile sur les questions de paix et de réconciliation partagent les perspectives de rétablissement pour les victimes de la Armée de résistance du Seigneur (LRA) après l’ouverture le mois dernier de l’audience de confirmation des charges à la CPI contre l’ancien commandant de la LRA Dominic Ongwen.

Darfour : AI a souligné l’affaire de la CPI contre le président soudanais Omar el-Béchir dans son rapport annuel et critiqué les pays d’Afrique australe pour ne pas avoir arrêté le dirigeant soudanais en juin dernier. La Serbie, un État membre de la CPI, a récompensé el-Béchir d’une médaille de mérite.

Kenya : Les juges de première instance de la CPI ont déclaré qu’il leur faudra du temps avant de se décider sur la demande de « non-lieu » dans le procès du vice-président kenyan William Ruto et de l’animateur de radio Joshua Sang. George Kegoro, directeur exécutif de Kenya Human Rights Commission, fait le point sur les perspectives de justice au Kenya. Journalists for Justice Justice a partagé des faits sur les horreurs des violences postélectorales de 2007-2008 commises au Kenya. Le Kenya a proposé d’aider Israël face à la CPI.

Libye : L’ONU a publié un rapport sur les violations des droits de l’homme qui auraient été commis en Libye par les forces de l’État et divers groupes de milices et qui peuvent constituer des crimes de guerre. Elle a appelé la CPI à intervenir.

Côte d’Ivoire : Le procès de la CPI contre l’ancien président Laurent Gbagbo a alimenté des divisions dans le pays. Un homme politique libéral ivoirien a encouragé les États africains à rester à la CPI.

Mali : L’audience de confirmation des charges dans l’affaire Ahmad Al Faqi Al Mahdi pour crimes de guerre culturelle présumés s’ouvre à la CPI le 1er mars. Lisez le document d’information d’Open Society Justice Initiative.

Géorgie : Nika Jeiranashvili de la Fondation Open Society Géorgie a présenté les grands enjeux de l’enquête de la CPI qu’elle a récemment ouverte sur le conflit d’Ossétie du Sud de 2008, faisant valoir que la Géorgie et la Russie ont beaucoup à gagner d’une pleine coopération.

Examens préliminaires de la CPI
Colombie : AI a critiqué l’accord de justice transitionnelle entre le gouvernement colombien et les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC), indiquant qu’il ne répond pas aux normes internationales en matière de vérité, justice et réparation aux victimes.

Nigeria : Des crimes de guerre continuent d’être commis par l’armée nigériane dans la guerre contre Boko Haram.

Palestine : Le Procureur de la CPI a fait part de ses remarques sur l’examen préliminaire en cours sur la situation en Palestine.

Campagne pour la justice mondiale
Les conseils de la CPI ont émis une déclaration sur la menace de l’Afrique de se retirer du Statut de Rome alors que la société civile a souligné que le retrait consacrerait l’impunité et porterait atteinte à l’esprit du droit international.

Autour du monde
Une enquête de l’ONU décrit les crimes de guerre et les crimes contre l’humanité comme « endémiques et toujours présents » en Syrie.

Enlèvements, assassinats et peur accablent le Burundi, déclare Human Rights Watch.

L’ancien Président de la CPI a averti que renvoyer Kim Jong-un de la Corée du Nord à la CPI pourrait perturber le leadership du pays.

La société civile a signalé que la crise politique en Haïti ralentit la poursuite de l’ex-dictateur Duvalier.

Le procès Sepur Zarco s’est poursuivi au Guatemala cette semaine avec les témoignages d’experts militaires, de survivants d’abus sexuels et d’experts en matière de genre.

Le président américain Barack Obama a présenté au Congrès son plan pour fermer Guantanamo Bay cette semaine.

Attaques présumées d’une base de l’ONU abritant des réfugiés au Soudan du Sud.

Justice Hub fournit des informations de base sur le Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie, qui remettra les verdicts dans ses derniers procès le mois prochain.

Inscrivez-vous pour recevoir nos mises à jour hebdomadaires avec les dernières nouvelles de #JusticeGlobale.

Advertisements
This entry was posted in #justiceglobalehebdo, Afrique, Amériques, Kenya, Ouganda and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s