#JusticeGlobale Hebdo – Destruction à Tombouctou : Suspect islamiste plaide coupable à des crimes de guerre à la CPI

mahdi

Ahmad al-Mahdi plaide coupable à la destruction des structures religieuses et historiques à Tombouctou, au Mali. © CPI

Les dernières nouvelles de Justice Globale : Le suspect islamiste Ahmad al-Mahdi plaide coupable à des accusations de crimes de guerre pour la destruction culturelle présumée à Tombouctou; le chef de l’ONU Ban Ki-moon est déçu qu’un accord de trêve n’ait pas été atteint au Darfour; Jean Pierre Bemba fait face à des problèmes financiers à propos d’allégations d’avoir influencé des témoins; des réfugiés racontent des histoires terrifiantes de torture et d’exploitation en Libye; et bien plus. 

Al-Mahdi plaide coupable et présente ses excuses pour la destruction dans Tombouctou au Mali

Le procès devant la Cour pénale internationale (CPI) d’Ahmad al-Mahdi pour les attaques sur les structures religieuses et historiques pendant l’occupation de Tombouctou en 2012 a commencé aujourd’hui à La Haye. Al-Mahdi, un islamiste présumé, a plaidé coupable à toutes les accusations et a présenté ses excuses pour ses actes allégués dans le site du patrimoine mondial de l’UNESCO, lesquels sont encore en cours de discussion près des juges.

Le procès révolutionnaire symbolise une série de premières pour la CPI et a été largement salué par la communauté internationale comme une étape indispensable envers la protection du  patrimoine culturel de l’humanité en temps de conflit.

Néanmoins, certains groupes de société civile ont demandé au procureur de la CPI de s’assurer également que quelqu’un soit tenu responsable pour les cas de meurtres, de viol et de torture qui ont découlé de l’occupation de Tombouctou en 2012.

Le Bureau du Procureur de la CPI présentera le reste de son cas tout au long du procès d’une semaine. Les juges rendront un jugement à une date ultérieure. L’accusation et la défense ont convenu de ne pas faire appel de toute peine allant de neuf à 11 ans. Une condamnation déclencherait une procédure de réparation pour les victimes dans l’affaire.

Réactions

“Détruire les mausolées de Tombouctou est donc d’effacer un élément d’identité collective construite à travers les âges.C’est d’éradiquer l’emblème d’une civilisation. C’est la destruction des racines d’un peuple tout entier, ce qui affecte irrémédiablement ses attitudes, pratiques et structures sociales,” a dit le Procureur de la CPI Fatou Bensouda à l’ouverture du procès.

“En tant que parlementaire malien, je suis heureux de voir que les abus subis par mon peuple sont considérés pour ce qu’ils sont, des crimes de guerre, et qu’ils ne resteront pas impunis.Les extrémistes violents ne seront pas arrêtés par des représailles violentes, mais en les tenant responsables pour les atrocités qu’ils ont commises et par une sensibilisation accrue et le renforcement de l’État de droit ,” a dit l’hon. Idrissa Sankaré, membre malien du Parlement et membre du PGA.

 “La FIDH et son organisation membre au Mali, l’AMDH, accueillent ce procès important et symbolique, qui représente le premier de son genre à la CPI envers la situation du Mali.Cependant, nous demandons au Procureur de poursuivre son enquête sur tous les crimes commis dans le cadre du conflit dans le nord du Mali, et en particulier les crimes de viol, de mariage forcé, de torture et d’autres violences sexuelles,” a déclaré Bakary Camara, vice-secrétaire général de l’Association malienne des droits de l’homme (AMDH)

 “Bien que cette affaire ouvre de nouveaux horizons pour la CPI, il ne faut pas perdre de vue la nécessité d’assurer la reddition de comptes pour les autres crimes relevant du droit international, y compris le meurtre, le viol et la torture de civils qui ont été commis au Mali depuis 2012,”  a dit Erica Bussey, d’Amnesty International.

 

Lectures complémentaires

‘Je suis désolé’ : Un islamiste présente ses excuses pour avoir détruit les mausolées de Tombouctou, The Guardian

Le procès historique de crime de guerre à Tombouctou commence, Al Jazeera

Un militant malien plaide coupable d’avoir ordonné les attaques de Tombouctou en 2012, demande pardon au tribunal,  AFP

Patrimoine culturel “non islamique” est la cible de militants,  AFP

Mali : Le procès d’Al Mahdi pour la destruction d’un patrimoine culturel commence à la CPI, FIDH

Q&A : Le procès d’Al Mahdi à la CPI, FIDH

Procès CPI pour la destruction à Tombouctou – tout ce que vous devez savoir, Coalition pour la CPI

10 sites culturels détruits en conflit, Coalition pour la CPI

Le rôle de la CPI dans la poursuite et la dissuasion de crimes de guerre sur des patrimoines culturels, American Bar Association

Enquêtes de la Cour pénale internationale

Libye : Des réfugiés racontent des histoires terrifiantes de violence sexuelle, de torture et d’exploitation en Libye

République centrafricaine II : Une équipe de l’ONU détient 10 hommes armés et découvre une cache d’armes

Soudan : Un accord de trêve n’ayant pas été atteint au Darfour, Ban Ki-moon est déçu

Examens préliminaires de la CPI

Colombie : De nouveaux sondages dévoilent que le président risque de perdre un référendum national pour un accord de paix

Nigéria :  Les gains contre Boko Haram exposent des niveaux de souffrance catastrophiques pour des centaines de milliers de personnes

Irak/Royaume-Uni : Le cabinet d’avocats qui a présenté plusieurs allégations d’inconduite par les troupes britanniques pendant la guerre en Irak ferme ses portes

Burundi : Au moins 10 officiers de l’armée et de la police du Burundi  fuient le pays au milieu de répression continue

Afghanistan : Des combattants du taliban  capturent un quartier clé dans la province septentrionale de Baghlan

Campagne pour la Justice Globale

Les victimes des  atrocités des rebelles ougandais en RDC réclament justice

Le groupe Igbo exhorte la CPI à mettre fin à la violation des droits en Afrique

Autour du monde

Les minorités  irakiennes retourneront-elles dans leur pays d’origine après ISIS ?

L’Australie accepte de fermer un camp de prison, le destin de 800 réfugiés tenus dans le camp reste incertain

Un émissaire de l’ONU pour la Syrie suspend une réunion internationale de groupe de travail humanitaire, citant un manque d’action

Le Président des Philippines fait potentiellement face à des allégations de crimes contre l’humanité

Amnesty International rapporte de la torture, des conditions inhumaines et des décès de masse dans les prisons syriennes

Bemba fait face à des problèmes financiers à propos  d’allégations de la CPI d’avoir influencé des témoins

 

Inscrivez-vous à nos mises à jour hebdomadaires pour recevoir les dernières nouvelles de #JusticeGlobale.

Advertisements
This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s