#JusticeGlobale Hebdo : L’Inde ne doit pas accueillir le fugitif de la CPI el-Béchir

bashir to icc

Un manifestant soudanais demande à ce qu’el-Béchir soit jugé à la CPI. Avril 2013. © Gordana Ilic/ST

 

Dans l’actualité de la justice globale cette semaine : La société civile appelle l’Inde à ne pas accueillir el-Béchir; Le Conseil de sécurité de l’ONU estime que les violences en République centrafricaine peuvent constituer des crimes de guerre ; et des nouvelles du Kenya, de la Palestine, de l’Ukraine et bien plus.

L’Inde ne doit pas accueillir el-Béchir
21 organisations non gouvernementales internationales et africaines appellent l’Inde à ne pas accueillir le fugitif de la CPI Omar el-Béchir à un sommet cette semaine.

« El-Béchir est un criminel de guerre allégué en fuite »a déclaré Oby Nwankwo, membre du comité exécutif de la Coalition nigériane pour la CPI. « Accueillir el-Béchir ternirait la position mondiale de l’Inde et serait un affront pour les victimes. »

L’Inde dit qu’elle n’est pas obligée d’arr6eter le président soudanais car elle n’est pas un Etat membre à la CPI. Mais le procureur de la CPI a appelé les autorités à aider à mettre fin à l’impunité pour les crimes internationaux les plus graves en procédant à l’arrestation, relevant que la résolution de l’ONU qui a demandé à la CPI d’enquêter au Darfour exhorte tous les Etats à coopérer pleinement avec la CPI.

L’Arabie saoudite a également invité el-Béchir à participer à un sommet en novembre.

Enquêtes de la CPI
République centrafricaine : le Conseil de sécurité de l’ONU a déclaré que le récent regain de violences en République centrafricaine pourrait constituer des crimes de guerre et a demandé à ce que les responsables soient traduits en justice. Au moins 31 civils ont été tués en moins d’une semaine dans la capitale Bangui d’après Human Rights Watch.

Kenya : Le Kenya a demandé au Conseil de sécurité de l’ONU de suspendre le procès à la CPI contre le Vice-Président William Ruto et le journaliste Joshua Sang. L’Union africaine s’oppose à la Règle 68 des Règles de Procédure et de Preuve de la Cour sur les témoignages préalablement enregistrés dans l’affaire. (en anglais)

République démocratique du Congo : un ancien officier de l’Union des patriotes congolais a témoigné dans le procès contre l’ancien chef de milice Bosco Ntaganda à propos des systèmes de communication du groupe rebelle à l’est de la RDC. (en anglais)

Côte d’Ivoire : La société civile nationale et internationale a appelé à des élections présidentielles apaisées. La coalition nationale pour la CPI en Côte d’Ivoire a exhorté le procureur de la CPI à réaffirmer son engagement à traduire en justice les auteurs de crimes graves dans le pays.

Examens préliminaires de la CPI
Géorgie : Mark Kersten analyse comment les différents acteurs du conflit de 2008 en Ossétie du Sud  perçoivent l’éventuelle enquête de la CPI sur la situation. (en anglais)

Palestine : La famille d’un citoyen américaine tué au cours du raid contre la flotille humanitiaire Mavi Marmara poursuivent en justice l’ancien ministre de la défense israélien Ehud Barak. L’avocat des droits de l’homme palestinien Jamil Dakwar donne son opinion sur l’éventualité d’une enquête de la CPI en Palestine. (en anglais)

Ukraine : Alors que la société civile ukrainienne a remis des documents à la CPI sur des crimes graves commis à l’est de l’Ukraine, un nouveau rapport demande à la CPI d’ouvrir une enquête dans le pays.

Campagne pour la Justice Globale 
L’International Bar Association a appelé l’Afrique du Sud à rester dans le système de la CPI. (en anglais)

Quoi d’autre ?
Le nouveau gouvernement canadien peut redonner au pays son rôle important dans l’avancement du droit international. (en anglais)

Les victimes de crimes graves devraient elles avoir plus de poids dans les décisions du procureur de la CPI d’ouvrir des enquêtes ? (en anglais)

La communauté Yézidi a exhorté l’ONU à qualifier des attaques de l’EI de génocide. (en anglais)

Les parties au conflit au Yémen auraient violé les lois de la guerre. (en anglais)

Un juge sri lankais affirme que les allégations de crimes de guerre dans le pays sont crédibles. (en anglais)

Une pièce de théâtre révèle les horreurs non dites subies par le nombre incalculable de victimes du conflit long de décennies dans le nord de l’Ouganda. (en anglais)

Recevez nos mises à jour hebdomadaires pour tout savoir sur l’actualité de la #JusticeGlobale.

Advertisements
This entry was posted in #justiceglobalehebdo, Darfour (Soudan), El-Béchir and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s