Promesse de justice au Sri Lanka?

Des Sri Lankais déplacés derrière la clôture d’un camp. © Sentinel Project

Des Sri Lankais déplacés derrière la clôture d’un camp. © Sentinel Project

Près de cinq ans après la fin de la guerre civile au Sri Lanka, les victimes obtiendront-elles enfin justice? Le nouveau gouvernement a entrepris des démarches dans ce sens en promettant de lancer une enquête nationale d’ici un mois.

Près de cinq ans après la fin de la guerre civile au Sri Lanka, les victimes obtiendront-elles enfin justice? Le nouveau gouvernement a entrepris des démarches dans ce sens en promettant de lancer une enquête nationale d’ici un mois.

Lors d’une récente visite officielle au Royaume-Uni, le nouveau président sri lankais Maithripala Sirisena a fait part de son intention d’établir une commission nationale d’enquête d’ici un mois, chargée d’enquêter sur les atrocités qui auraient été perpétrées durant la dernière phase de la guerre civile qui a fait rage dans le pays durant des décennies, et qui a pris fin en 2009.

À la surprise générale, Sirisena a remporté la huitième élection sri lankaise plus tôt cette année, face au président sortant Mahinda Rajapaksa. L’ancien ministre de la santé a basé sa campagne présidentielle sur la promesse de réformer les structures de pouvoir et d’établir des commissions indépendantes afin de garantir l’impartialité d’institutions telles que le pouvoir judiciaire, la police, les élections, l’audit, et le bureau du procureur général.

Cette victoire a fait naître l’espoir de progrès vers l’éradication de la culture d’impunité dans le pays.

En février, plus de 60 organisations de la société civile dans 17 pays à travers l’Asie ont appelé le gouvernement du Sri Lanka à garantir vérité, justice et responsabilisation grâce à de véritables enquêtes sur les allégations de violations des droits de l’homme et du droit humanitaire.

La déclaration commune a également appelé le gouvernement à nouer un dialogue constructif avec l’enquête de l’ONU sur la guerre civile et à incorporer ses résultats et ses recommandations aux efforts nationaux. Les organisations ont exhorté le gouvernement à demander l’aide et la participation de l’ONU, d’autres organismes internationaux et d’experts, afin de garantir que les initiatives nationales de responsabilisation, justice et réconciliation respectent les normes et meilleures pratiques internationales.

Sirisena a déclaré que la participation des enquêteurs de l’ONU au projet de commission nationale n’était pas nécessaire, mais que leurs conseils seraient pris en compte.

L’incapacité de gouvernement à offrir une réelle justice et des réparations suite à sa victoire sur les Tigres de libération de l’Eelam tamoul (TLET) en 2009 a incité le Conseil des droits de l’homme à lancer l’enquête du HCDH sur le Sri Lanka (OISL), une enquête internationale sur les crimes de guerre qui auraient été commis tant par le gouvernement sri lankais que par les TLET. Cependant, le gouvernement  Rajapaksa a refusé de coopérer avec l’enquête.

Mi février, à la demande du Sri Lanka, le Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’Homme, a recommandé le report de la publication du rapport de l’OISL jusqu’à septembre, afin de refléter l’évolution du contexte au Sri Lanka.

Durant une session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU plus tôt ce mois-ci, FORUM-ASIA a déclaré qu’ :

« une simple transition politique ne garantit pas nécessairement le respect des droits de l’homme…Nous espérons que le rapport de l’OISL tiendra compte de ce contexte et qu’il établira la justice pour les graves violations des droits de l’homme et plaidera ardemment pour un contrôle international continu jusqu’à l’obtention de résultats tangibles sur le terrain ». [Traduction informelle].

La société civile suivra l’établissement de la commission nationale et encouragera le gouvernement sir lankais à coopérer de manière constructive avec l’ONU afin de garantir que justice sera rendue.

Que pensez-vous: Quel rôle devrait jouer l’ONU dans les efforts de justice au Sri Lanka?

Advertisements
This entry was posted in Asie et Pacifique and tagged . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s