Viêt Nam : Rejoindre la CPI, combattre l’impunité

nov2014-cgj-banner

Dans une région économiquement et culturellement dynamique mais plutôt lente en matière de justice internationale, le Viêt Nam a fait preuve d’une ouverture vis-à-vis de la CPI que n’ont pas manifesté d’autres pays. Il est à présent temps pour le Viêt Nam de rejoindre les 122 autres pays qui se sont engagés à éradiquer l’impunité en rejoignant la CPI.

Le Viêt Nam est le centre de notre Campagne pour la Justice Globale de novembre (aux côtés de l’Égypte).

SIGNEZ NOTRE PÉTITION APPELANT LE VIÊT NAM À REJOINDRE LA CPI!

Le Viêt Nam saisit particulièrement bien l’importance de la responsabilisation pour les atrocités étant donné ses expériences passées en matière de conflit. C’est pourquoi le pays est particulièrement bien placé pour mener les efforts de la région visant à renforcer et élargir le système de justice instauré par la CPI. En rejoignant la CPI, Viêt Nam peut également contribuer à la stabilité régionale, à la protection contre l’agression et à la dissuasion des atrocités.

Cette semaine, nous avons envoyé une lettre au Président vietnamien Trương Tấn Sang, dans laquelle nous avons souligné que la législation vietnamienne incorpore déjà plusieurs éléments importants du Statut de Rome, et que peu d’obstacles s’opposent à la ratification.

Amielle del Rosario, coordinatrice régionale pour l’Asie-Pacifique de la Coalition:

« Le Viêt Nam a pris des mesures afin d’intégrer les principes du droit humanitaire international au sein de son système juridique national. Le génocide, les crimes contre l’humanité, les crimes de guerre et le crime d’agression sont tous, dans une certaine mesure, inclus dans le code pénal vietnamien de 1999. Cette législation révèle un réel engagement envers l’éradication de l’impunité que nous reconnaissons et qui selon nous, constitue une base solide pour mettre en œuvre les éléments du Statut de Rome. Le Viêt Nam est bien placé pour procéder à la ratification ».

Le Viêt Nam doit respecter son engagement envers la justice internationale. Depuis 2007, le pays a indiqué à de nombreuses reprises qu’il envisageait sérieusement de procéder à la ratification sans pour autant passer à l’action depuis.

Amielle Del Rosario:

« Lors de son Examen Périodique Universel de 2014, le Viêt Nam a accepté de nombreuses recommandations en faveur de la ratification du Statut de Rome. En transformant ses promesses en actes grâce à la ratification, il rallierait le mouvement pour l’éradication de l’impunité des crimes les plus graves. Les efforts constants déployés par le Viêt Nam en vue d’aligner sa législation nationale avec les normes internationales, recevraient enfin une reconnaissance internationale. Il deviendrait le porte étendard de la justice internationale en Asie du Sud Est, entraînant la région vers un cadre global permettant de dissuader l’agression et les crimes les plus graves ».

Seuls deux des 10 États membres de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) sont membres de la CPI, faisant de la région l’une des moins représentées.

APPELEZ LE VIÊT NAM À REJOINDRE LA CPI DÈS MAINTENANT !

Inscrivez-vous pour recevoir nos mises à jour sur la Campagne pour la Justice Globale par email.

Advertisements
This entry was posted in Asie et Pacifique, Ratification et mise en oeuvre du Statut de Rome and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s