Le ministre sénégalais Sidiki Kaba deviendra le prochain président de l’AEP

M. Kaba est le candidat désigné par consensus pour devenir le prochain président de l’AEP. © AlloInfos

M. Kaba est le candidat désigné par consensus pour devenir le prochain président de l’AEP. © AlloInfos

Sidiki Kaba, le ministre de la justice du Sénégal et défenseur de longue date de la lutte contre l’impunité, deviendra le prochain président de l’organe administrateur de la CPI, l’Assemblée des États parties (AEP).

La désignation de M. Kaba à ce poste prestigieux a eu lieu le 1er octobre par consensus du Bureau de l’AEP et a reçu le soutien de 34 États africains membres de la CPI. Cela signifie qu’il sera l’unique candidat lors de l’élection qui aura lieu à New York en décembre prochain.

Il deviendra le premier Africain à prendre la direction de l’AEP, un mandat qu’il servira jusqu’en 2017 tout en continuant d’assurer ses fonctions de ministre au Sénégal.

La société civile applaudit la nouvelle:

« La Coalition salue la désignation de Sidiki Kaba en tant que prochain président de l’AEP. Le ministre Kaba possède une solide expertise ainsi qu’une expérience directe des tribunaux internationaux et de la CPI », a déclaré William R. Pace, le coordinateur de la Coalition pour la CPI. « Cela fait 18 ans que la Coalition travaille avec Sidiki, dans le cadre de ses diverses fonctions. Cette nomination arrive à point nommé puisqu’il est possible que la CPI et son organe administratif ne soient confrontées aux années les plus délicates de leur existence durant son mandat ».

« Le ministre contribuera sans nul doute au développement d’une nouvelle phase de la relation entre l’Afrique et la CPI, et son leadership pourrait s’avérer crucial au développement de certains aspects du système de justice internationale, tels que la coopération, la complémentarité et la ratification du Statut de Rome », a ajouté M. Pace.

Sidiki Kaba rencontre le coordinateur de la Coalition William Pace.

Sidiki Kaba rencontre le coordinateur de la Coalition William Pace.

« La FIDH salue la désignation de son président d’honneur Sidiki Kaba, au poste de président de l’AEP. Son engagement reconnu en faveur de l’efficacité de la CPI et de la protection de l’intégrité du Statut de Rome l’aideront à surmonter les défis de taille qui l’attendent », a déclaré Karim Lahidji, le président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme (FIDH). « La présidence de M. Kaba, devrait permettre de préserver le rôle central des victimes au sein des procédures de la CPI. En tant que premier président africain de l’AEP, Sidiki Kaba jouera un rôle incontournable dans la relation entre l’Afrique et la CPI ». [Traduction informelle]

« Le ministre Kaba est un défenseur de longue date de la lutte contre l’impunité et son point de vue très clair sur le rôle de la justice internationale dans l’attribution de réparations aux victimes et la promotion de la paix dotera l’Assemblée d’une main ferme pour les quatre ans à venir. En plus de son engagement personnel, son expertise et son expérience, sa nomination revêtirait une importance symbolique, étant donné que le Sénégal a toujours fait preuve d’un véritable engagement envers la justice, et qu’il est devenu le premier État partie à la Cour pénale internationale », a affirmé Emma Bonino, la fondatrice de No Peace Without Justice. [Traduction informelle]

M. Kaba est avocat et il a consacré sa carrière à la promotion et à la protection des droits de l’homme, en particulier la liberté de la presse, les droits des femmes et les droits politiques.

Il était présent lors des négociations sur le Statut de Rome en 1998 et a promu la ratification du traité au Sénégal et à travers toute l’Afrique.

En 2001, M. Kaba a été élu président de la Fédération Internationale des Droits de l’Homme, une organisation membre du Comité exécutif de la Coalition pour la CPI et qu’il avait précédemment représentée auprès de la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples.

Il est également le fondateur de nombreuses organisations juridiques et de plaidoyer.

La semaine dernière, M. Kaba a rencontré les États parties à la CPI à New York afin de leur présenter le cadre conceptuel de sa présidence, qui se focalisera sur 4 domaines clés: les relations entre l’Afrique et la CPI, la coopération avec la Cour, la complémentarité et l’universalité du Statut de Rome.

Donnez votre avis: Selon vous, quels sont les principaux défis qui attendent Sidiki Kaba, une fois président de l’AEP ?

Inscrivez-vous pour recevoir plus d’informations de ce type par email.

Advertisements
This entry was posted in AEP and tagged , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s