Les États arabes appelés à rejoindre la CPI lors du Conseil des droits de l’homme

Le chef des droits de l’homme de l’ONU, le Prince Zeid Ra'ad Zeid al-Hussein, s’adresse au Conseil des droits de l’homme. © Reuters

Le chef des droits de l’homme de l’ONU, le Prince Zeid Ra’ad Zeid al-Hussein, s’adresse au Conseil des droits de l’homme. © Reuters

Face à la détérioration de la situation des droits de l’homme dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord, l’ International Centre for supporting Rights and Freedoms (ICSRF) a appelé les États arabes à rejoindre la CPI lors de la 27e session du Conseil des droits de l’homme de l’ONU.

Avec seulement quatre des 21 membres de la Ligue Arabe (l’adhésion de la Syrie a été suspendue) ayant ratifié le Statut de Rome de la CPI, les États arabes sont sous représentés au sein de la Cour.

Le Président de l’ICSRF Ahmed Omar a expliqué comment les violations des droits de l’homme perpétrées par des régimes autoritaires dans de nombreux pays arabes avaient conduit au Printemps arabe.

M. Omar: 

“Il n’est plus acceptable, tant de temps après l’adoption de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme, et en dépit des révolutions menées par les peuples de nombreux pays arabes, d’appliquer la peine de mort et de se servir des procès militaires pour se débarrasser d’ opposants politiques, ni de persécuter les défenseurs des droits de l’homme dans de nombreux pays arabes, en plus de limiter la liberté d’opinion et d’expression et de confisquer ou clore les journaux ou les chaînes satellite » [Traduction informelle]

L’ICSRF souhaite que les gouvernements arabes protègent les droits fondamentaux de leurs citoyens en ratifiant un certain nombre de traités internationaux, parmi lesquels le Statut de Rome de la CPI.

Étant donné le peu de pays arabes membres de la CPI, la Cour s’est retrouvée dans l’incapacité d’enquêter sur les nombreuses allégations d’atrocités de masse qui auraient été perpétrées dans les États touchés par le Printemps arabe. Seule la Libye fait figure d’exception puisqu’elle a été référée au procureur de la CPI par le Conseil de sécurité de l’ONU.

Dans son discours au Conseil des droits de l’homme, le nouveau Haut Commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, le Prince Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, a souligné l’importance de la lutte contre l’impunité, et plus spécifiquement appelé l’Irak à rejoindre la CPI.

La société civile a également appelé l’Irak à rejoindre la Cour suite aux atrocités de masse qui auraient été commises par l’État Islamique en Irak et au Levant.

Exprimez-vous – Comment peut-on encourager les États arabes à rejoindre la CPI ?

Plus d’informations sur notre travail au Conseil des Droits de l’homme.

Inscrivez-vous pour recevoir nos mises à jour hebdomadaires et mensuelles.

Advertisements
This entry was posted in Moyen Orient et Afrique du Nord, Ratification et mise en oeuvre du Statut de Rome and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s