La responsabilisation en tête des priorités du nouveau chef des droits de l’homme de l’ONU

Fervent défenseur de la lutte contre l’impunité et l’un des piliers de la CPI, la désignation du Prince Zeid en tant que Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme ne pourra que renforcer l’avancement de la justice internationale.

Le nouveau Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme, le Prince Zeid de Jordanie, s’adresse à l’Assemblée générale de l’ONU. © UN Photo: Rick Bajornas

Le Prince Zeid Ra’ad Zeid Al-Hussein, dont la nomination en tant que nouveau chef des droits de l’homme de l’ONU a été confirmée à l’unanimité le mois dernier, possède une solide expérience en matière de justice pour les crimes graves.

Fervent défenseur de la lutte contre l’impunité et l’un des piliers de la CPI, la désignation du Prince Zeid en tant que Haut Commissaire de l’ONU aux droits de l’homme ne pourra que renforcer l’avancement de la justice internationale.

Le représentant permanent de la Jordanie auprès de l’ONU âgé de 50 ans, succède au Haut Commissaire sortant Navi Pillay, dont le soutien à la justice internationale et à la CPI tout au long de son mandat mérite également d’être salué.

Le Prince Zeid est également membre de notre Conseil consultatif, un groupe composé de leaders mondiaux, qui soutient la justice internationale et offre une orientation stratégique à la Coalition.

Un personnage clé de l’établissement de la CPI
Entre 2002, date d’entrée en vigueur du Statut de Rome, et 2005, le Prince Zeid a exercé la fonction de président de l’Assemblée des États parties (AEP), un organe administrateur chargé de superviser la Cour, examiner et adopter des amendements au Statut, et déterminer le budget de la CPI, entre autres fonctions.

Sous sa direction, le nombre d’adhésions à la Cour s’est accru de manière significative et les procédures judiciaires ont débuté.

Le Prince Zeid a continué à jouer un rôle important au sein du système du Statut de Rome, notamment lorsqu’il occupait la fonction de Président du Groupe de travail sur le crime d’agression lors de la Conférence de révision de Kampala, en Ouganda en 2010.

Le travail de préparation effectué par le Groupe de travail a conduit les États parties à adopter le crime d’agression durant la Conférence de révision.

La compétence de la CPI sur le crime d’agression ne sera effective que lorsque l’amendement aura été ratifié par au moins 30 États parties et ne pourra être activée que par un vote de l’AEP, après le 1er janvier 2017. À ce jour 14 États l’ont fait.

Une carrière passée à lutter contre les violations des droits de l’homme
Au cours de sa carrière, le Prince Zeid a également travaillé pour la force onusienne en ex-Yougoslavie, où il a participé à l’élaboration d’un rapport sur les causes du génocide de Srebrenica.

Tout au long de sa vie professionnelle, il a combattu le fléau de la violence sexuelle et basée sur le genre notamment en enquêtant sur des casques bleus soupçonnés d’avoir commis ce genre de crimes, et en appliquant une tolérance zéro pour les crimes de cette nature.

En tant que représentant permanent de la Jordanie auprès de l’ONU, le Prince Zeid s’est employé à exposer les nombreuses violations des droits de l’homme partout où elles sont commises, et à encourager les pays à s’éloigner de la justice des vainqueurs.

Sous sa direction, il ne fait aucun doute que le Haut Commissariat aux droits de l’homme sera dans les conditions idéales pour continuer à jouer un rôle capital dans le renforcement du respect des droits humains.

De nombreux membres de la Coalition dans la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MOAN) considèrent la nomination du Prince Zeid en tant que premier Haut Commissaire originaire de la région comme révélatrice de la détermination de la communauté internationale à défendre les droits de l’homme dans le monde arabe.

Au vu de l’escalade de la violence dans de nombreuses parties du MOAN, il sera confronté à de nombreux défis s’agissant de lutter contre l’injustice et les violations des droits de l’homme.

Nous adressons au Prince Zeid tous nos vœux de réussite dans les nouvelles fonctions qu’il assumera à partir de septembre et nous nous réjouissons à l’idée de collaborer avec son bureau, que ce soit au sein de la région MOAN ou ailleurs.

N’oubliez pas de vous inscrire pour recevoir nos emails et rester à jour sur les dernières infos et points de vue de la société civile sur la #JusticeGlobale

Advertisements
This entry was posted in Moyen Orient et Afrique du Nord, Ratification et mise en oeuvre du Statut de Rome, Uncategorized and tagged , , , . Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s